La Migration Atlante.

Héritage Européen Vol.5 – Janus MEERBOSCH

Petit à petit, l’ampleur réelle des migrations des peuples indo-européens, depuis le Vème millénaire avant J.C. jusqu’à la fin du IIème millénaire avant J.C., se révèle grâce à bons nombres de découvertes archéologiques, linguistiques ou à des réinterprétations d’éléments connus depuis belle lurette mais que l’aveuglement idéologique avait enserré dans la gangue d’une explication immuable.

La divulgation de l’abondant et précieux travail des archéologues soviétiques et post-communistes est assurément un facteur de cet émergence du fait indo-européen.

La réappropriation par les Européens de leurs véritables origines est un des combats essentiels des décennies à venir car un peuple qui ignore ses fondements historico-mythologiques est un peuple qui se condamne à succomber, lentement mais surement, à l’emprise de l’autre, de ce qui lui est étranger. A force de s’être pensé vierge de toute mémoire, de toutes racines, on en devient la proie facile d’identités de substitution, comme la société “moderne” est capable d’en produire en quantités…

Liga  LA MIGRATION ATLANTE

Tuesday, March 19th, 2013 Culture, FRANÇAIS