Témoignages de la tripartition fonctionnelle dans la France d’Ancien Régime.

André DELAPORTE.

Il y a de cela près de vingt ans, Pierre Goubert décrivait ainsi l’Ancien Régime: ” Il a recueilli sans perte grave les grandes rivières du Moyen Age, les ruisseaux des temps barbares et même de l’Empire romain….sans oublier des sources plus lointaines encore, telle cette trilogie des ordres, qui vient peut-être du vieux fonds indo-européen, comme l’a presque prouvé Georges Dumézil”.

Le “presque” est une clausule de style, une précaution oratoire à quoi il convient de ne pas prêter plus d’attention que ces restrictions de fin de phrase ne méritent. Quant au Maître des études indo-européennes, ce n’est certes pas aux lecteurs de la présente revue que nous rappellerons qu’il suggéra maintes fois l’application de la grille d’analyse trifonctionnelle à la France d’Ancien Régime.

Voilà donc des autorités qui nous permettent de nous pencher à nouveau sur ce problème et d’explorer de façon minutieuse, et plus approfondie, les pistes tracées par ces Maîtres. Nous nous attacherons donc, dans une première partie, à placer sous les yeux des lecteurs avertis des documents qui ne manqueront pas d’éveiller en eux de certains échos;  puis, dans une seconde partie, à proposer une interprétation autre, divergente, voire différente de celle généralement avancée pour rendre compte des “luttes d’Ordres” ou de “classes” à la fin de l’Ancien Régime.

Liga  R.E.I.E.nº17. 1986

Tuesday, November 13th, 2012 FRANÇAIS, Locus, Revue d'Etudes Indo-Européennes