AFFAIRE JOURDAIN (1997)

L’affaire Jourdain est riche d’enseignements. Tout d’abord, elle met en lumière les dérives du “politiquement correct” qui contribue à l’élaboration d’une société où les faits ne sont plus jugés en eux-mêmes, mais dans la perspective “antiraciste”. Pendant que les violeurs assassins bénéficient de la mansuétude de la justice, un vieillard reconnu complice de la séquestration de 57 juifs 50 ans auparavant finit ses jours en prison.

Ensuite, elle révèle le cynisme des tenants de l’histoire officielle. La “Mémoire” qu’ils veulent imposer aux jeunes générations se révèle sélective. Toutes les tragédies qui desservent la cause du “politiquement correct” sont gommées (viols des Allemandes en 1945-1946).  Cette mémoire tronquée a de nombreux effets pervers. En particulier, elle fausse l’appréciation des jeunes et les pousse à embrasser la cause mondialiste, ce qui est in fine l’objectif de nos gouvernants.

Enfin, l’affaire Jourdain dévoile la malhonnêteté des chantres de la shoah qui refusent de recourir aux saines méthodes de justice afin d’approcher la vérité (reconstitution des crimes) et qui prennent le contre-pied de la psychologie humaine élémentaire afin d’esquiver les questions gènantes (cause réelle de la mort des déportés).

Liga   Les enseignements de l’affaire Jourdain

 

Wednesday, September 5th, 2012 FRANÇAIS, Infamiscus