Injustice au procés de Nuremberg

Sommaire
lntroduction ……………………………………………….. 3
Première partie. . . . . . . . ……………………………..1 1
Organisation criminelle : une expression qui n’a jamais été définie.
- Le terme organisation défini par le « sain bon sens naturel » p.11
- Les problèmes posés par la définition du terme « criminel »  p.13
- Exemple de faux témoin cité par l’Accusation…..p.19
- Les affirmations gratuites de l’Accusation sont entérinées par le Tribunal. p.24
Deuxième partie …………………………………p. 2 7
Le sort réservé à Nuremberg aux 300 000 déclarations de la Défense.
-  La Défense produit 102 témoins et verse 312 022  déclarations
sous serment  …………………………………………p.27
- Des affidavits qui pcrmcttcnt à la Défense de balaycr les
accusations portées contre les« organisations criminelles» p.30.
- Sir Maxwell-Fyfe : le  procureur anglais qui, à partir de
9 témoignages, prétend réfuter 312 124 dépositions ……p.40.
- Mensonges à propos du témoin Sievers …………………p.43
- Konrad Morgen, un témoin gênant qu’il fallait discréditer
même au prix du mensonge ………………………………p.47
- Témoins écartés parce qu’ils niaient avoir connu les «atrocités nazies »p.52.
- Toute l’accusation repose sur une hypothèse … fausse ….p.72
- La tactique de l’accusation : opposer aux témoins des documents
sur des crimes qui auraient été commis à  des milliers de kilomètres
d’où ils se trouvaient au moment des faits ……p.90
- L’accusation verse des documents sans valeur probatoire…p.92
- L’article 21 :  une nouvelle pierre philosophale qui transmute
des documents apocryphes en « preuves authentiques » p.93
- L’accusation réduite à  déposer des  pièces en catastrophe alors
que la présentation des preuves était close ……………….p.94
- Quelques déclarations à opposer aux 100 000 affidavits de la Défense.p.98
- Un affidavit pour réfuter 136.213 déclarations de la Défense …p.99
- Trois témoignages pour prouver l’activité criminelle des
SA sur un territoire de 65 000 km2  …………………..p.101
- Aucune vraie enquête. aucune fouille ……………….p.103
- L’Avocat Général américain porte au compte de l’Accusation les
300.000  déclarations de la Défense …………………p.105
- La barrière des langues pour écarter les documents de la Défense..p.106
- Les avocats contraints d’écourter leurs plaidoiries ….. p.107
- Le Tribunal ne prend pas en compte les passages omis dans les
exposés oraux des avocats … ………………………p.110
- … mais prend en considération les affidavits déposés en catastrophe
par l’Accusation ……………………………………………p.118
Conclusion …………. …………………………………… p.119

Liga  Injustice à Nuremberg

Wednesday, August 31st, 2016 FRANÇAIS, Infamiscus